Deux danseuses butô,

Solène De Cock et Guylène Soulard,

proposent de chercher en partenariat pendant une semaine

dans le cadre de l’œuvre artistique de l’Hélice Terrestre,

les ponts, les passages entre danse et calligraphie pour l’une, danse et argile pour l’autre.

Cette recherche s’appuiera et s’inspirera de leur chemin individuel et, ensemble en danse butô et des différents espaces du site.

Guylène SOULARD propose en plus de cette recherche, un atelier "Argile et Ombres"

le samedi 16 avril de 16h à 17h30.

s'inscrire à l'Helice Terrestre

Pour clore cette résidence, un temps de présentation du travail des deux artistes et d’échange avec le public autour de leur processus de création vous sera proposé.

le dimanche 17 avril 2016 à 16h à l’Helice Terrestre.

Solène de Cock (danseuse Buto)

 

Solène De Cock

 

Née à Échirolles (Isère) en 1981, j'ai baigné dès mon enfance dans le milieu de la gymnastique rythmique qui a imprimé en moi une profonde inclination pour le geste en lien avec l'objet, le temps et la musicalité.

Au cours des années s'est dessinée une recherche sur les pouvoirs d'évocation du mouvement.

Une exploration de différents styles, chanté, dansé, de l'esprit et du cœur en lien avec les mots, les images et le sonore jusqu'à trouver l'épanouissement au sein de la danse Buto.

Aujourd'hui je travaille à partir de partition poétique- calligraphique, les structures, le contenu poétique, les états, les énergies et les chemins de corps des manifestations du vivant ( le rêve, l'imaginaire, le quotidien, les émotions, les matières, l'absurde, les éléments...).

Par ce chemin j'essaie de toucher les mémoires cachées et d'ouvrir ma danse, mon chant à l'inconnu.

J'aimerais offrir le corps sensible comme un bouquet.

Pour ce temps de recherche, je souhaite me focaliser sur les passages, les chemins possibles entre danse et calligraphie en partenariat avec la recherche de Guylène Soulard et les différents espaces présents.

Guylène Soulard (danseuse Butô)

 

Guylène Soulard

 

Artiste amateur, je m’intéresse aux espaces et aux corps, à leur matière et à leurs mouvements, à leur incandescence, leur transparence et leur transformation

Parmi d’autres formes d’art, comme l’argile, le dessin et le clown, mais aussi l’Art Gestalt-thérapie, la danse a toute sa place dans cette quête et recherche permanente.

Etape essentielle de mon chemin : je découvre le butô avec Gyohei Zaitsu en 2009. Ma danse prend alors vraiment présence, forme et densité. Depuis, je ne cesse de chercher dans cette voie

Je danse pour la vie qui frémit et la mort aussi….

Je danse pour être en vie et se transformer….

Comme un funambule sur son fil, je cherche l’équilibre dans le déséquilibre…

J’explore les espaces d’entre deux …la frontière…..le paradoxe

Je veux donner ma danse à un lieu, à un jardin, à un autre, à vous qui m’invitez..

J’irai danser chez vous, pour vous, pour toucher lumières et ombres….

Pour cette recherche, je veux laisser s’inspirer danse et argile avec la présence et la recherche de Solène de Cock et dans cet espace particulier de l’Helice Terrestre