L'Hélice terrestre (blog/site officiel)

Horaires d'ouverture

L'Hélice terrestre

« L'Orbière » n° 16 

49 350 SAINT GEORGES DES SEPT VOIES (Commune associée Gennes-val-de-loire)

Courriel : helice.terrestre@orange.fr

Pour nous trouver plus facilement : cliquer ici

Horaires :

Du 1er mai au 30 septembre : tous les jours 

                 de 11 h 00 à 20 h 00 

Du 1er octobre au 30 avril : Week-end - Jours Fériés et Vacances scolaires (toutes zones) :

                 de 14 h 00 à 18 h 00

Et aussi toute l'année, groupes sur rendez-vous

TARIFS Adultes 5€

            Réduit  4€ (Étudiant, chômeur, divers...)

            Groupes 4€

            Enfants   2,50€

Posté par orbiere2007 à 23:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 juillet 2016

Programme des Estivales 2016

Estivales_2016_juin_juillet  - Estivales_2016_aout_sept

Posté par orbiere2007 à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vendredi 29 juillet 2016 – 21h - Promenade sonore et Troglodytique

Vendredi 29 juillet 2016 – 21h - 10€

Promenade sonore et Troglodytique

L'appel à la musique

L'oeuvre de Jacques Warminski nimbée d'un halo sonore libertaire comme une invitation à plonger d'un même élan au cœur de l'Hélice Terrestre.

Une promenade sonore et troglodytique par Yves Orillon et Yves-Henry Guillonnet.

 

IMG_3961

 

Posté par orbiere2007 à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sam. 30 juillet - 21h00 - Guitare Jazz - Tarif 10 €

Sam. 30 juillet - 21h00 - Guitare Jazz - Tarif 10 €

Jack et David Pichaud Duo / guitare jazz

Ce duo de guitares propose à son public un authentique moment de partage.

Respirer et sentir la musique ensemble, ne pas avoir peur du vide, se comprendre en un regard …

Jack et David Pichaud vous invitent à un véritable voyage en guitare, à travers des compositions originales qu’ils mêlent à des arrangements très personnels de thèmes qui leurs sont chers.

Entre écriture et improvisation, la musique de ce duo prend ses sources aux quatre coins du globe, offrant une aire de jeu sans barrières, où la complicité naturelle d’un père et de son fils ne fait que grandir.

Beaucoup d’écoute pour un échange sensible entre deux musiciens qui se connaissent par coeur.

Enregistrement: « One way » album live paru en 2009.

Voir et écouter :

www.compagnieplumes.com (onglet : Jack et David Pichaud Duo)

Lien direct :

http://www.compagnieplumes.com/#!jack-et-david-pichaud-duo/c20x9

duo avant scene

Posté par orbiere2007 à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Exposition sonore interactive du samedi 16 au dimanche 24 juillet 2016

Du samedi 16 au dimanche 24 juillet 2016 - 10 €

FESTIVAL DE SCULPTURES SONORES

SCULPTEURS DE CIEL, SCULPTEURS DE SONS - 10ème édition

Exposition sonore interactive du samedi 16 au dimanche 24 juillet 2016

 

Photo-Filip-Degrott

Pour cette dixième édition, Filip Degrott et Les Sculpteurs de Sons invitent petits et grands à découvrir et redécouvrir l’Hélice Terrestre à travers une nouvelle promenade sonore interactive.

Dispersées entre le village et l’oeuvre, les Sculptures Sonores attendent d’être jouées par le public pour révéler des espaces sonores inattendus.

Sculptures d’ardoise et de bronze à tiges de verre frottées, structures de bois et de métal percutées par des baguettes…, les sculptures ont besoin de la main du visiteur pour devenir paysage sonore...

A la fois sculptures et instruments de musique, elles permettent à chacun, sans formation musicale et quel que soit son âge, de jouer librement avec les sons.

Le spectateur devient acteur et, comme un magicien, réveille les sculptures endormies...

"Un parcours fait de partage, de découverte et de poésie" Sud-Ouest

Mêlant arts plastiques, musique, science et poésie, Les Sculpteurs de Sons convient tous les publics, de tous âges et de tous horizons à oser le jeu, la découverte, la créativité, l'émotion...

A la rencontre des Silhouettes Sonores : 2 Concerts-Voyages dont vous êtes aussi l’auteur…

Samedi 23 Juillet à 21h : De Vent et de Nuit…

Dimanche 24 Juillet à 16h : D’Ombre et de Lumière…

Sylvie Degrott / Cristal Baschet et Sculptures Sonores, 

Filip Degrott / Instruments Traditionnels et Sculptures Sonores,

Jérôme Degrott / Percussions Numériques et Sculptures Sonores

Promenades au coeur de l’Hélice Terrestre ponctuées par des moments de concert. Cinq voyages sonores pour orgue de verre, instruments traditionnels, percussions et Sculptures Sonores, dans cinq univers différents, d’un espace à l’autre de l’Hélice Terrestre. Pour conclure, un final interactif, au cours duquel public et musiciens pourront dialoguer librement sur les Sculptures Sonores de l’exposition…

"Ils jouent de la matière sonore comme d’autres du violon" Arte Radio

www.philemoi.com

www.filipdegrott.fr

Posté par orbiere2007 à 01:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 juillet 2016

Vendredi 15 juillet – 21h - Almacorda : Duo mandoline et guitare

Vend. 15 juillet – 21h – 10€

Almacorda : Duo mandoline et guitare


Almacorda, c’est une mandoline, une guitare.

Une musique de demain qui vient d’hier.

Ce sont quatre mains nantaises au service de quatorze cordes.

Un voyage à écouter, à danser, à imaginer.

De la mazurka italienne en passant par le choro brésilien, de la valse musette à la tarentelle, Almacorda (l’âme des cordes) joue de tout dans une ambiance feutrée ou au bistrot, ce sera à vous de voir.

 

Almacorda1_web

 

Jean-Michel Pineau, mandoliniste, a déjà plusieurs années de scène derrière lui avec les groupes Chata Swing, Boul’Mich Trio et l’Affaire Muscadetti. La musique est aussi pour lui «l’héritage des oreilles».

Il a participé à diverses expériences musicales avec, notamment, Jean «Popov» Chevalier, Daniel Givone, Youenn Derrien ou L’Œil dans le Rétro.

Il crée Almacorda en avril 2015 avec le guitariste David Sauvourel.

"Ne me réveillez pas avant que le soleil n’atteigne la roulotte, et laissez la bride sur le cheval. Il sait où aller" (Extrait de Nié Bouditié – Chanson tzigane russe).

Jean-Michel Pineau, qui aime à offrir cette phrase, pourrait bien être aussi ce voyageur.

David Sauvourel est un guitariste « touche à tout ». Avec Chata Swing, c’est la guitare acoustique de Django Reinhardt.

Avec le groupe Heat Wave, le funk de James Brown.

Avec Lavesqo, les musiques du monde (Brésil, Maghreb, Europe de l’Est).

Avec le guitariste Jean-Luc Chevalier (Magma, Tri Yann), c’est un voyage guitaristique autour du monde (Brésil, Corse, Maghreb, Espagne).

Avec le Bal Plissé, (compagnie Kossiwa de Flora Théphaine), la musique africaine… pour danser.

Avec Electric Love Band, Jimi Hendrix et ses sons électroniques.

Avec Pedrão do Maranhão, la musique brésilienne (forro, xote, samba).

Avec Rom Sucar, la musique tzigane de Roumanie.

Le jazz et la chanson française sont aussi présents dans le parcours de David (projet Du Jazz dans le ravin sur la musique de Serge Gainsbourg avec Madame Suzie Productions)

http://almacorda.com/

Posté par orbiere2007 à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Samedi 16 juillet – 21h - YILDIZ :- Un parfum d'Orient

Samedi 16 juillet – 21h - 10€

YILDIZ :- Un parfum d'Orient

Yildiz Lanleff - credit Alain_MARIE (38) cadre

YILDIZ est le projet de 4 artistes d'origine bretonne passionnés par les musiques orientales et balkaniques. Teintée d'occident, la musique de YILDIZ puise son inspiration dans les thèmes traditionnels d'Anatolie et de Roumélie.

Le bagage musical et la singularité de chacun des artistes fait de chaque concert un moment privilégié où l'on vient (re)découvrir un répertoire de chants populaires turcs, grecs, roms, kurdes, macédoniens, pontiques, ...
De la Mer Egée à la Mer Noire, à travers une interprétation libre et un large éventail d'arrangements, YILDIZ offre un tour d'horizon des styles musicaux, modes et métriques propres à ces régions du monde où de multiples ethnies cohabitent depuis des siècles.

Teintée d'occident, la musique de YILDIZ puise son inspiration dans les thèmes traditionnels d'Anatolie et de Roumélie. De la Mer Egée à la Mer Noire, à travers une interprétation libre et un large éventail d'arrangements, YILDIZ offre un tour d'horizon des styles musicaux, modes et métriques propres à ces régions du monde où de multiples ethnies cohabitent depuis des siècles.Mélodies légères, chants à danser ou encore lamentations, ces 4 musiciens bretons imprégnés d’Orient nous offre un moment privilégié de rencontre et de découverte d’un répertoire populaire où l’on parle d'amour, où l’on exprime ses joies et ses peines, où l’on célèbre la vie et les traditions. En concert, on peut entendre des 9 temps de Thrace et de la région de Marmara, des chants grecs et pontiques d'Asie Mineure, des instrumentaux de Grèce du Nord, un "Barak" du Sud Est et un "Uzun hava" (complainte) d'Anatolie orientale, des chants Rom d'Edirne et d'Istanbul, des chants à danser de la mer Noire, une suite balkanique (Thrace, Macédoine, Kosovo), une pièce classique composée par un Sultan de l'Empire Ottoman, un 10 temps du Kurdistan,...

Estelle Beaugrand (Chant, Sagattes, Cuillères, Daf)

Fabien Gillé (Oud, Bağlama)

Julien Lebon (Violon)

Gaëtan Samson (Derbouka, Riqq, Daf perse, Mazar, Cymbales)

www.yildizmuzik.fr

Posté par orbiere2007 à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2016

Samedi 25 juin 2016 - Compte rendu du concert MYABARAKA

Samedi 25 juin 2016 - Concert MYABARAKA

          Myabaraka : Ludmila Allais-Benbouali          Myabaraka : Ludmilla Allais-Benbouali et Bachir ROUIMI          Saint Georges des sept voies (49)Helice terrestre Myabaraka ( DSC01327) 2016-06-25_

Ce samedi 25 juin, l'hélice terrestre a vibré au son des percussions avec le duo MYABARAKA formé par Ludmilla Allais-Benbouali et Bachir Rouimi. Une singulière union entre voix, steel-drum, rythme du Maghreb et des caraibes. le bidon transformé se veut vecteur de rencontres de mélanges, les sonorités se métissent et forment un tapis vibrant transportant les mots, la poésie chantée de Ludmilla.
Nous avons assisté à une belle mise en résonnance des pierres de l'hélice terrestre et des sonorités organiques de cette musique unique. Un moment chaleureux en hommage à la Terre, à la féminité et la rencontre de l'autre.

www.facebook.com/myabarakaa

Posté par orbiere2007 à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Samedi 9 juillet 2016 - Fado de Lisbonne - Maria Pereira

Samedi 9 juillet – 21h – 10€

Fado de Lisbonne – Maria Pereira

Photo Maria Pereira

Maria Pereira vit ce qu'elle chante. Son visage exprime tour à tour la joie ou la souffrance, ses mains se crispent puis s'envolent en de longs et lents mouvements lascifs.

C'est la culture de ces quartiers populaires qu'elle fait revivre mêlant harmonieusement en une puissante émotion amour et lamentation, tristesse et espérance.

En touchant notre affectivité, Maria Pereira crée l'émotion, les mots frappent notre imaginaire, ils font jaillir hors de nous des sentiments cachés, inavoués, inconscients.

Ce sont des chants tristes, angoissants auxquels succèdent de douces et tendres mélancolies qui pleurent la perte de l'être aimé avec le fol espoir de le retrouver.

Le Fado, c'est le chant de la fatalité, du destin.

Très vite, les spectateurs, conquis et comme hypnotisés, sont rentré dans l'histoire racontée en chanson et soudain cette histoire est devenue leur histoire. Le public a à peine le temps de s'apercevoir qu'il pleut dans ses yeux que déjà des frissons le parcourt.

Le Fado est fini, il applaudit comme pour se libérer d'une emprise magique mais aussi pour remercier l'artiste pour ces moments d'intense émotion, cet instant inoubliable de Fado.

Le frisson et l'exotisme de la chanson de Lisbonne à travers les guitares et les modulations de la voix.

Maria PEREIRA ou la musique de l’âme :

Elle chante l’espoir et le désespoir, fait vibrer corps et coeurs… Maria Pereira, chanteuse de Fado, emmène les spectateurs loin de leur quotidien … Dans les méandres de leur âme.

Maria PEREIRA s’inspire de la grande aînée : voix tourmentée, émouvante, aux inflexions si typiquement ibériques.

À la guitarra portugesa, Jacques PETEUL, praticien chevronné de l’instrument aux douze cordes de métal et à l’accordature spécifique, entoure la voix de fines arabesques cristallines.

Et la guitare (de type classique, celle-là) de Henri CHENUET apporte à l’ensemble soutien harmonieux et rythmé.

C’est le mode d’accompagnement de base, celui qu’Amalia RODRIGUES préférait à tout autre.

Dès les premières notes, le voyage commence… Le spectateur est déjà loin. Parti là-bas à l’ouest de la péninsule ibérique … Porté par la voix de Maria PEREIRA.

Vêtue de noir, elle arrive sur scène telle une apparition, dans une douce lumière orangée.

Elle se glisse entre les deux complices. Leurs regards se croisent. Ils ne forment plus qu’un. Maria chante du fado. Ce “Blues du Portugal” mélancolique et tristesse se mélangent dans des mélodies inoubliables, est à la fois un bonheur dont on souffre et un malheur dont on jouit, comme l’explique Maria.

Ses yeux se ferment, sa main se pose sur son coeur, sur son ventre... Elle vit les textes qu’elle chante et partage son trouble avec le public.

Dans la salle, les yeux brillent, les coeurs frissonnent. À chaque fois le miracle se répète.

Grâce à sa façon unique de communiquer ses émotions, la barrière des langues s’estompe, le public est envoûté et pas seulement les Portugais “de souche” venus l’écouter.

Maria fait glisser son étole sombre de ses épaules nues sur ses bras, le phrasé se fait plus sensuel, son corps ondule légèrement …

C'est l’histoire d’une belle gitane qui court après son rêve” …

Superbement entourée de Jacques Péteul à la guitare portugaise, François Garotte à la contrebasse et Henri Chenuet à la guitare classique, Maria Pereira a imposé son style, sa personnalité, parvenant même, au final, à faire chanter son auditoire lors d'une évocation de "Coimbra".

Qu'elle interprète ses propres chansons, celles d'Amalia Rodrigues, les grands classiques comme "Alfama", "Carmencita" ou encore "Barco negro" (la chanson du film "Les Amants du Tage"), Maria Pereira concerve un style très personnel. Jouant d'une voix que l'on croit sans cesse à la limite du "falsetto", la jeune femme a fait le choix de s'impliquer pleinement dans sa musique et les textes qu'elle "joue" sans retenue.

Plutôt que de tenter d'imiter l'inoubliable Amalia, Maria Pereira insufle à son auditoire les sentiments mêlés qui nourrissent sa musique.

Difficile, alors, de "faire le tri" entre joie et tristesse, rires et larmes, ce sont des moments privilégiés que les auditeurs ont vécus.

Maria Pereira

Posté par orbiere2007 à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vendredi 08 juillet 2016 - 21h00 - "Obériou" - Cie Le Roi de Rien

Vendredi 08 juillet - 21h00 – 10 €

"OBéRIOU"

 IMG_0213 (4)

Sur des textes de Daniil Harms.

Cie le Roi de Rien - marionnettiste : Didou 

Didou

"Je ne suis roi de rien, je suis comme un enfant, qui reconstruit le monde, en écoutant le vent..." Bernard Dimey

Ainsi joue Le Roi de Rien dit "Obériou" sur son tabouret au coeur de la rue du Petit Bois, jusqu'au "coucher du soleil" comme il aime à le dire !

Derrière les petites histoires, sorties de sa boite en bois, comme les aiment les enfants et après le suicide de 7 petites vieilles, le saltimbanque change de ton !!! Dans la plus pure tradition de son métier il nous interpelle, nous questionne sur le devoir de mémoire et l'Histoire qui inlassablement recommence sans que l'Homme ne puisse être conscient de sa faillite.

C'est ainsi que l'artiste joue de la petite histoire dans la grande, n'hésitant pas à faire cas et proses pour rester fidèle à ses valeurs humaines et artistiques.

Les enfants sont conquis d'avoir face à eux un homme qui donne l'envie d'aller toujours plus loin et toujours plus fort dans ce que l'on croit grâce au fabuleux pouvoir de la Parole.

Et tandis que l'Artiste salue son auditoire avec ses cheveux en bataille et la chemise froissée, nous nous levons et sans nous en rendre compte passons et traversons le cortège ministériel beaucoup moins drôle...

Posté par orbiere2007 à 18:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]