2 septembre 2017 - 20h30 - 10 €

"Fuite en avant" - Performance inspirée de la danse butô

 

Fuite en avant

pièce pour vielle à roue, bâche, valise et couverture de survie...

Musique : Ingrid Blasco,

Danse Buto : Ingrid Vasse

Regard et mains : Monique Luyton

Avançons, nous n'avons rien perdu de ce qui nous fait grandir. Ni l'énigme du coeur,

ni la bonté des arbres, ni le vin de la colère, ni la chance d'être ensemble,

avançons encore le feu, mange l'ombre, mais pas l'oiseau qui la précède.

Jean Pierre Siméon

Fuite en avant

Parle d’exil, d’arrachements, de perte, de fracture, du rapport à l’être disparu et à la mort symbolique, de la conscience collective, va-et-vient épuisant qui s’achève sur une tentative désespérée pour récupérer le repos.

S’imprégnant des exodes millénaires, la danseuse marche inexorablement vers les lignes de fuite, vivant l’Histoire des ancêtres et de nouveaux drames, accompagnée d’un bourdon lancinant et hypnotique, l’invitant à partir… loin devant.

Chorégraphie adaptée pour ce lieu magique et inspirant qu'est l'Hélice Terrestre.

Ingrid Vasse , comédienne, s’est formée dès 1996 autour de plusieurs disciplines où le corps est à la fois l’axe et l’outil principal de l’expression. En 2005, elle découvre la danse butô avec Stéphane Cheynis, Atsushi Takenoushi, Yumi Fujitani, Lorna Lawrie et plus récemment avec Sumako Koseki.

Parallèlement elle développe son jeu et son travail scénique en prenant comme matière textes et correspondances. C’est ainsi que son alter ego « L’Epistolaire » nait en 2009. Le corps est une histoire à parcourir, où s’incarne un paysage sensitif. Il sert de pilier où fleurissent voix et personnage. Ce sont les capacités de métamorphoses qu’Ingrid Vasse tente de développer dans sa pratique artistique.

Artiste éclectique, Ingrid Blasco s’adonne à la fois à l’écriture poétique et musicale, la peinture, la photographie. Les spectacles qu’elle conçoit reposent sur une recherche mêlant musique, poésie, conte ou danse depuis le processus d’écriture jusqu’à la représentation finale. Son univers artistique prend sa source dans l’émotionnel et s’articule autour de la mémoire, de l’intime mais n’en reste pas moins intergénérationnel et universel. Des propositions à la fois sensibles, poétiques et esthétiques, nourries à chaque fois de nouvelles rencontres, qu’elles soient humaines ou plastiques.

Fuite en avant est un thème musical qu’elle a écrit dans un style hypnotique caractéristique des musiques à bourdons et sur lequel elle improvise en interaction avec Ingrid Vasse, danseuse.

Monique Luyton , plasticienne, se consacre actuellement à une expression totalement libérée des codes du figuratif, utilisant des matériaux simples, plâtre, lasse, fer à béton, branches glanées, écorces, ossements... exprimant ainsi sa vision d’un être humain intimement lié à la nature dans toutes ses composantes.