Samedi 20 août – 21h – 10 €

 "CHILI MON AMOUR"

 Gabriela Barrenechea

Sur la scène, aucun décor, aucun artifice.

Une simple chaise sur laquelle elle est assise.,

Quelques notes de guitare

Et puis une voix superbe, intense qui séduit et émeut :

C’est la voix de Gabriela Barrenechea.

"Ce spectacle je le fais avec ma guitare et avec Camilo Gonzalez au piano. Camilo apporte avec sa musique sa jeunesse, son talent, sa vitalité. Son piano est traversé par son histoire chilienne et française, latino-américaine, d'ici et de là-bas".

Gabriela Barrenechea_Conc1

P5200074

Ce spectacle Romancero pour Reine et Gitans, Romancero para Reina y Gitanos est né de l’envie d’y interpréter uniquement mes compositions, ... de l’envie de voir tous ces chants ensemble, de voir ce que je pouvais raconter de mon histoire à travers eux.

Certaines chansons naissent dans les rues sans fin de Brest, d’autres dans les ruelles tortueuses de Valparaíso. Celle-ci a été braillée en haut de la rue Saint-Vincent, celle-là fredonnée à San Cristóbal ; l’une a choisi la légèreté de la guitare, l’autre la plainte de l’accordéon ; elles sont devenues java ou bossa, tango ou boléro. Jeu entre culture française et latino-américaine.

Sa voix de Mezzo-Soprano la conduisent à interpréter des oeuvres telles le Requiem de Mozart en 1985 à La Rochelle, le Stabat mater de Pergolese en 1992 à Châteaubriant ou encore « Les Noces de Figaro » dans le rôle de Chérubin.

Dans le domaine de la chanson, Gabriela foule la scène del’Olympia en 1994 ainsi que des scènes internationales en Italie, Suisse, Angleterre … Puis en 1995 c’est la Sainte Chapelle de Paris qui l’accueille mais aussi le Théâtre des Champs-Élysées, Bercy et le Théâtre de l’Est Parisien.

En 1997, des enregistrements, illustrés de ses compositions, voient le jour. Elle fait des tournées au Maroc (Rabat) puis au Chili en 1998. Elle a également chanté au Bénin.

Gabriela chante régulièrement dans la région des Pays de la Loire notamment avec la Cie Patrick Cosnet .

Elle nous montre ses talents de comédienne en 2000 au Festival d’Avignon et interprète plusieurs rôles dans des pièces de la Cie Cosnet (entre autres).

La France fut d’abord sa terre d’exil et lorsque Gabriela chante Pablo Neruda et Gabriela Mistral, elle affirme avec fierté son appartenance culturelle au Chili où elle est née. Mais Gabriela s’est aussi laissée séduire par Prévert ou Mac Orlan, Barbara ou Pierre Perret. Son répertoire s’est enrichi de chants et de musiques séfarades (Trio Morenica), et la mezzo-soprano, la musicienne est devenue comédienne.

Entre la chanson populaire ou le chant classique, la chanson à texte ou la comédie, il n’existe pas de barrière, Gabriela « es todo eso ». (Gilberte Moguedet)